Fichiers

Résumé

Dans le monde actuel, la violence de couple sont encore très cachées et nous ne connaissons que la partie émergée de l’iceberg. Ce ne sont que les violences d’une extrême sévérité qui sont généralement dénoncées et les autres restent dans l’ombre, des années durant. Ces violences peuvent survenir dans toute famille, indépendamment entre autres du lieu, de la classe sociale, de l’ethnie, de la composition de la famille. Les enfants sont souvent oubliés dans ces situations, mais nous savons désormais qu’ils sont aussi des victimes et restent souvent invisibles aux yeux de la plupart des professionnels. C’est pourquoi, il est important de sensibiliser et de former les professionnels qui sont en contact direct avec cette population. Nous avons choisis une revue de littérature qui nous a permis de donner un début de réponse à notre question de recherche, qui est la suivante : « Quelles seraient les connaissances et les compétences nécessaires spécifiques qu’une infirmière en service de pédiatrie devrait avoir afin de détecter les enfants d’âge scolaire hospitalisés qui sont exposés à la violence de couple ? ». Nous avons utilisé la méthode PICOT pour élaborer cette question et être le plus précis possible. Nous avons ensuite utilisés diverses équations de recherche dans les bases de données CINAHL® et PubMed® pour trouver des articles pertinents. Notre revue de littérature se compose de six articles, quantitatifs ou qualitatifs, qui se complètent afin de donner une réponse la plus globale possible. Après les avoir analysés et comparés, nous avons pu mettre en évidence des signaux d’alarme, auxquels il est important de prêter attention. L’importance pour les 1 Traduction libre de l’article de Paul et al (2019), p. 490. infirmières qui travaillent en milieu pédiatrique de bien connaître le développement d’un enfant, a aussi été mise en avant. Les infirmières, en contact direct avec les enfants qui peuvent souffrir de telles répercussions, doivent adopter leur langage et créer un lien de confiance avec cet enfant. De plus, il est important qu’elles prennent en charge non seulement l’enfant, mais aussi la famille qui l’entoure, afin de résoudre le centre du problème. Ainsi, tous les professionnels devraient être sensibilisés sur le sujet, afin de faire de la prévention au sein de la population générale et toucher un maximum de personnes. De plus, il a été démontré que faire de la prévention auprès de tous, engendre moins de coûts pour le système de santé et l’économie en général, plutôt que la prise en charge et le suivi des personnes victimes de violence de couple, c’est-à-dire la victime, les enfants et aussi l’auteur. Paul et al (2019) posent une question dans leur article qui mène à la réflexion de chacun : « Imaginez ce qui pourrait être réalisé si toutes les infirmières étaient aussi bien informées sur la violence domestique qu'elles le sont sur le soin des plaies ou la gestion du diabète… »

Détails

Actions

Aperçu