Fichiers

Résumé

La maltraitance envers les personnes âgées constitue un sujet d’actualité, surtout avec le vieillissement de la population qui touche la société suisse et l’augmentation du nombre des personnes atteintes de démence. « En Suisse, près de 300'000 personnes âgées sont victimes de violences. Cette maltraitance est surtout commise à la maison […] » (RTS, Le Journal, avril 2018).Les manifestations de la démence peuvent représenter une charge importante pour les proches aidants vivant à domicile avec des personnes âgées atteintes de cette pathologie. Le manque de soutien et l’épuisement augmentent le risque de maltraitance. Malheureusement, ce phénomène est souvent minimisé lors qu’il apparait à domicile. Selon Roulet Schwab et Rivoir, (2011) « Le signalement de maltraitances de personnes âgées reste par ailleurs très rare. La police, la justice, les centres LAVI (centres d’aide aux victimes), les consultations de médecine des violences et la permanence téléphonique de l’association Alter Ego reçoivent très peu de plaintes et de demandes concernant ce type de situations ». Ce pourquoi nous avons décidé de nous pencher sur l’exploration du rôle infirmier dans l’accompagnent de proches aidants des aînés atteints de démence, dans le contexte des soins à domicile.

Détails

Actions

Aperçu