Files

Abstract

En Suisse romande, les jeunes enfants ayant un déficit visuel (DEVI) bénéficient d’un accompagnement par des pédagogues en éducation précoce spécialisée (EPS) travaillant au sein de Services éducatifs itinérants (SEI) généralistes ou spécialisé basse vision. Ces professionnelles soutiennent le développement du potentiel visuel de l’enfant et son développement global. Dans le cadre de leurs interventions, des pédagogues en EPS travaillant au sein de SEI s’interrogent sur les postures des enfants ayant un DEVI. Elles questionnent les particularités de ces postures et soulignent le manque d’indicateurs pour leurs pratiques d’intervention en EPS. Dans la littérature, plusieurs auteurs affirment que les postures des enfants ayant un DEVI doivent faire l’objet d’une attention particulière en intervention précoce. L’absence d’étude sur le sujet dans le domaine de l’éducation précoce spécialisée m’a incitée à mener une recherche exploratoire, avec pour question principale : quelle attention porter aux postures des enfants ayant un déficit visuel dans le cadre du Service éducatif itinérant ? L’analyse de la littérature et d’entretiens semi-directifs réalisés avec sept pédagogues en EPS travaillant au sein de SEI généralistes ou spécialisé basse vision, met en évidence trois domaines auxquels porter attention : le développement de l’enfant, son activité et son environnement. Les résultats soulignent notamment que : 1) La vision joue un rôle majeur dans le développement postural précoce et la situation de déficit visuel est à risque d’engendrer un développement atypique au niveau posturo-moteur et dans d’autres domaines du développement ; 2) La stabilité posturale constitue une base pour les interactions de l’enfant ayant un DEVI avec son environnement ; 3) Des facteurs socio-culturels et socio-économiques ont une incidence sur les postures des enfants ayant un DEVI. Afin de soutenir les postures de l’enfant ayant un DEVI, trois étapes clés sont identifiée : l’observation, l’interprétation et l’ajustement. Des outils pour soutenir les pratiques professionnelles en ce sens devraient être élaborés à la suite de cette recherche. Finalement, l’attention aux postures comme soutien aux pratiques en partenariat avec les parents et d’autres professionnels constitue une des découvertes majeures de cette recherche.

Details

Actions

Preview