Files

Abstract

Le but principal de ce travail est d’étudier les différents facteurs scolaires pouvant mener au décrochage et de questionner le rôle de l’école comme agent de décrochage. Les facteurs socio-économiques ainsi qu’une déficience parentale sont souvent avancés pour expliciter le décrochage. Or l’école semble aussi jouer un rôle important dans cette problématique et n’est pourtant que très peu étudiée. Pour mener à bien ce travail, j’ai mené des entretiens avec trois jeunes de 18 à 28 ans, tous trois apprentis de deuxième année. A travers un entretien semi-directif, je leur ai demandé de me raconter leur parcours scolaire et me suis concentrée sur les points de rupture. L’analyse qualitative de ces parcours m’a permis d’identifier des éléments se référant tant au climat de classe, à la relation enseignant/élève qu’aux difficultés d’apprentissage. Tous les jeunes ont évoqué des moments de solitude et de souffrance dans leur parcours scolaire, liés à des changements d’école, des redoublements ou des séparations. Cette analyse m’a permis de mettre en lumière des similitudes entre les différents parcours et de mieux comprendre le processus du décrochage comme problématique longitudinale.

Details

Actions

Preview