Files

Abstract

Dans un contexte d’EPS, nous avons comme objectif de trouver les moyens pédagogiques de motiver nos élèves, notamment dans les disciplines individuelles comme la gymnastique aux agrès. Pour ce faire, nous nous sommes intéressés à l’effet des feedbacks vidéo guidés aux anneaux balançants et au mini-trampoline. Nous avons appliqué le concept théorique de l’intérêt en situation (IS), selon le modèle de Chen et al. (2001). Trois classes (11VG filles ; 9VP garçons ; DEP mixte) d’un établissement lausannois ont vécu quatre leçons d’EPS dans des situations avec feedback vidéo guidé par l’enseignant ou par l’élève, dans les deux disciplines. A la fin de chaque leçon, un questionnaire de 19 items permettant de tester l’intérêt en situation et validé par Roure (2016), a été passé. Les résultats indiquent une différence significative dans les dimensions de l’intérêt en situation entre les deux conditions de feedback. Dans la condition de feedback par l’enseignant, les résultats indiquent que les dimensions du défi (DEF) et de la nouveauté (NVE) sont significativement plus élevées que dans le feedback par élève. A contrario, dans la condition de feedback par les élèves, la dimension du plaisir instantané (PI) est significativement plus élevée. Cependant, aucune différence concernant l’intérêt total (IT) n’a été observée entre les deux conditions, ni entre les deux genres (garçons et filles). L’absence de différence significative d’intérêt total entre les deux conditions s’explique par la nature des activités jugées comme peu attrayantes et comportant un niveau de défi trop peu adapté. En conclusion, les activités physiques individuelles comme celles pratiquées doivent être adaptées au niveau de chacun. L’outil numérique permet d’ajouter une méthode d’enseignement qui permettra, couplée à l’intervention d’un spécialiste en EPS, des situations d’apprentissages attrayantes et variées. Ceci afin que l’élève s’engage pleinement dans la tâche.

Details

Actions

Preview