Files

Abstract

Il s’agit de mettre en oeuvre le carnet de dessin durant les cours d’arts visuels. Il est utilisé comme un outil pédagogique. Nous avons décidé de mettre en place une ritualisation du carnet de dessin avec les élèves durant nos stages respectifs. En instaurant cette pratique, nous nous sommes demandées si l’utilisation régulière de cet outil permettait une progression et un développement des apprentissages ainsi qu’une plus grande autonomie au travers d’exercices proposés, et de moments d’expression libre accordés aux élèves. Nous avons tenté de mener l’expérience afin de déterminer si la ritualisation d’un tel carnet pouvait offrir aux élèves un espace dédié à l’exploration et à l’erreur en vue de découvertes, sans la pression de la note. Notre recherche se base donc sur l’observation lors de sollicitations (phases divergentes) ainsi que sur le ressenti des élèves qui ont participé activement à toutes les données que nous avons pu récolter, tant leurs écrits, leurs paroles ou encore leurs traces. Ce travail s’est mené de front durant une année scolaire (2018-2019) auprès de classes du primaire et du secondaire ( cycle 2 et 3 ) dans deux établissements du canton de Vaud. La rédaction de notre mémoire couplée à l’expérience menée durant l’année scolaire achevée, nous ont permis d’appréhender la discipline des arts visuels de façon plus ludique, laissant davantage la place aux élèves dans leur expression personnelle.

Details

Actions

Preview