Files

Abstract

Notre recherche action, axée autour de la notion de motivation dans l’apprentissage de l’allemand, s’est déroulée dans une classe de 8H. La séquence mise en oeuvre a été construite autour de la pédagogie des contacts. Cette dernière englobe toutes les formes de contacts, qu’ils soient directs ou différés dans le temps, avec des pairs issu-e-s d’une culture et d’une langue étrangère (Hutterli et al., 2012). Nous avons émis l’hypothèse que la mise en place d’un projet d’échange avec une classe germanophone allait avoir des effets positifs sur la motivation des élèves dans l’apprentissage de la langue allemande. Deux tâches ont été réalisées en classe : un échange de lettres et un échange d’e-mails avec un-e correspondant-e. Nous avons soumis une série de questionnaires aux élèves dans le but d’évaluer leur motivation au fil de la séquence. Nous avons construit ces questionnaires sur la base du modèle de la dynamique motivationnelle (Viau, 1997). Ce modèle est dynamique dans le sens où ses huit composantes interagissent et génèrent, ou non, de la motivation chez l’élève. Nous nous sommes focalisées plus exactement sur les trois déterminants de la motivation relatifs à l’élève : la perception de la valeur de l’activité, la perception de la compétence et la perception de la contrôlabilité. En ce qui concerne l’ensemble de la classe, les résultats obtenus confirment notre hypothèse. En effet, nous constatons une augmentation globale de la motivation dans la classe puisque les trois perceptions ont été appréciées positivement. Quant aux élèves prises et pris isolément, nous relevons que le projet d’échange n’a pas eu d’impacts sur leur motivation. Néanmoins, certaines perceptions ont été évaluées de manière positive au terme de la séquence. Nous pensons ainsi qu’un projet d’échange mené à plus long terme pourrait générer de la motivation.

Details

Actions

Preview