Files

Abstract

Ce mémoire professionnel est l’aboutissement d’une collaboration dans le cadre d’un projet de recherche entre enseignants et étudiants en réseaux sociaux (PEERS) et qui s’est déroulé en France et en Suisse. Il porte sur les gestes professionnels de l’enseignant-e dans une activité de production orale entre pairs en langue étrangère. Brigitte Gruson (2006, p. 45) définit le pairwork comme “une activité qui met les élèves en situation interactive deux à deux”. En suivant une démarche de Lesson Study, nous avons élaboré en équipe une leçon d’anglais afin de l’enseigner dans deux classes en France, au niveau CM2 (7H) et 6ème (8H). Après analyse des deux premières leçons de recherche, nous avons construit les leçons de recherche 3 et 4 en y apportant diverses améliorations et des adaptations. Notamment, nous avons adapté la langue d’enseignement pour la Suisse, en transposant en allemand. Ce travail donne à voir les modifications apportées aux séquences en vue de favoriser les apprentissages des élèves en regard de la production orale en langue étrangère. L’analyse des pairwork en équipe a défini notre question de recherche, à savoir : sous quelles conditions une activité de pairwork favorise-t-elle chez les élèves la mémorisation du vocabulaire et des structures langagières en langue étrangère ? Les principaux concepts retenus pour répondre à cette question sont les suivants : l’alignement curriculaire des leçons, les pratiques langagières et la dévolution. Tout d’abord, pour identifier précisément nos objectifs d’apprentissage, nous avons procédé à une analyse de l’alignement curriculaire. Ensuite, l’analyse des pratiques langagières et de la dévolution dans les différentes interactions situent le rôle que prend l’enseignant-e dans les apprentissages des élèves.

Details

Actions

Preview