Files

Abstract

Par cette recherche, nous nous intéressons principalement au concept de harcèlement. Pour ce faire, nous avons questionné trois classes du canton de Vaud à propos des violences scolaires. Parmi ces dernières, nous avons interrogé les élèves sur deux grandes dimensions, à savoir, les violences physiques et les violences psychologiques. Quelle est la réalité de ces violences au sein d’une classe et lesquelles sont principalement infligées par les élèves ? Y a-t-il des situations de harcèlement, pourtant invisibles à nos yeux, dans un contexte scolaire proche ? En tant que futures enseignantes, nous souhaitions porter une réflexion sur ce sujet afin d’obtenir des données qui puissent nous rendre conscientes des réalités vécues dans nos classes et enrichir notre bagage professionnel. Subséquemment, nous voulions axer notre recherche sur une dimension plus préventive. Ainsi, au-delà des chiffres que nous avons obtenus à propos des différentes formes de violences, nous avons porté notre intérêt sur des individus faisant partie du quotidien des élèves et qui pourraient se montrer comme de potentiels facteurs d’aide contre le harcèlement aux yeux des élèves. C’est pourquoi nous nous sommes également intéressées au concept de soutien social et avons questionné ces mêmes élèves sur l’importance qu’ils accordaient au soutien de leurs parents, de leurs enseignants et de leurs pairs ainsi que la fréquence à laquelle ils le percevaient. Ceci dans le but de déterminer si des liens de corrélation existent entre nos deux variables. Est-ce que le soutien social a un rôle protecteur contre le harcèlement et est-ce que ces influences varient en fonction du genre de l’individu et selon la source du soutien social ? Voici les principales questions auxquelles nous répondons dans notre recherche.

Details

Actions

Preview