Files

Abstract

Ce mémoire de Bachelor traite d’un sujet qui nous tient a  coeur et dont nous trouvons la pratique trop peu répandue : la coopération au sein d’un projet collectif. En effet, nous avons tenté de donner en partie les rênes aux élèves afin de les laisser construire un projet qui leur appartenait du début à la fin. Le but est d’analyser nos gestes, d’avoir un regard critique sur ceux-ci afin de mieux comprendre comment ils peuvent aider les élèves ou, au contraire, à quel moment ils peuvent entraver leur démarche. De manière plus ciblée, nous voulons définir si les gestes enseignants peuvent influer sur la coopération entre élèves. Pour y répondre, nous avons mis en place des questionnaires, des entretiens et également des observations sur le terrain. Cette diversité de sources nous permet d’explorer finement des phénomènes qui se déroulent en classe et d’en révéler certains aspects auxquels nous n’avions pas pensé. Nous nous basons sur diverses pédagogies, parfois méconnues, pour étayer notre analyse. Il ressort notamment de nos résultats que si la modalité du projet collectif est éprouvante, pour les élèves et l’enseignant, elle est source de satisfaction et d’apprentissages pour tous les acteurs. De plus, la multiplicité des interactions sociales qui se construisent tout au long de ce genre d’entreprise, car les élèves y prennent gout, mais surtout, car on leur en donne l’occasion, ouvre a  une perspective de coopération dans la classe.

Details

Actions

Preview