Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Cette étude tente de répondre à la question de recherche suivante : « Est-ce que la pratique musicale, en milieu scolaire, peut favoriser une progression des élèves de 8 à 10 ans au niveau de leurs capacités de lecture à haute voix, notamment en rapport au rythme, à l’intonation et à l’expression ? ». J’ai mis en place un dispositif dans deux classes : l’une d’elle me servant de groupe témoin et l’autre de groupe expérimental bénéficiant de la séquence musicale pendant 6 semaines. Afin de m’appuyer sur une base théorique solide, j’ai questionné le lien entre la musique et le langage dans la littérature. Le concept de « Musilanguage » de Brown (2000) détermine que ces deux paradigmes ont une base ancestrale commune avant de s’identifier par leurs caractéristiques individuelles. Ma recherche s’oriente au niveau du rythme impliqué par les signes de ponctuation, tout comme pour l’intonation, ainsi que l’expression dans la lecture à haute voix. Au niveau du rythme, Brunet (2016) définit qu’à l’approche d’une virgule, il faut effectuer une « faible pause ». Contrairement au point et au point d’interrogation qui impliquent un « arrêt ferme ». Pour travailler cette différence rythmique, des gestes leur ont été associés, dans le but d’un transfert des apprentissages. Les résultats montrent une volonté plus marquée du groupe expérimental à effectuer les silences propres aux signes de ponctuation, lors du post-test. Quant à l’intonation des phrases définies par Di Cristo (2016), notre hypothèse s’est confirmée. La pratique musicale, à travers les courbes mélodiques et les gestes indiquant les variations de hauteur, a permis d’améliorer l’intonation dans la lecture à haute voix du groupe expérimental entre 12% et 25%. Pour terminer, les résultats des élèves concernant l’expression de leur lecture, montre aussi une progression plus importante pour le groupe expérimental que pour le groupe témoin. Les productions sonores effectuées lors des leçons musicales semblent être favorables à l’interprétation des lectures des élèves.

Details

Actions

Preview