Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce travail vise à interroger le concept de « compétences interculturelles » proposé par l'Unesco dans un rapport de 2013, dans l'objectif de voir en quoi il pourrait constituer un outil permettant de penser l'intégration de tous les élèves. Une analyse du concept souligne l'importance d'opter pour une vision pragmatique de celui-ci étant donné le caractère toujours singulier et contextuel de la rencontre interculturelle. La notion de compétence peut être définie comme une capacité à gérer l'interaction interculturelle, ce qui faciliterait et encouragerait un mouvement réciproque vers l'autre. Développée à partir d'une éducation interculturelle portant sur le rapport à l'altérité, elle a pour caractéristique de constituer une capacité générique qui s'actualiserait dans le temps et l'espace. Faire émerger de telles aptitudes nécessite la mise en place d'enseignements appropriés qui ne pourrait se faire sans l'économie d'une préparation du corps enseignant à l'interculturalité, ce qui pose la question du rôle des instituts de formation dans le développement de compétences de ce dernier. L'incorporation d'un tel enseignement au sein de l'école amène également à s'interroger sur la dimension institutionnelle qui ne semble laisser que peu de place à la question interculturelle, qui pourrait pour l'heure, ne trouver qu'une entrée disciplinaire. Le concept de compétence interculturelle pourrait aussi comporter certains biais lorsque celui-ci est pensé dans une perspective économique purement utilitaire, c'est pourquoi il demande à être réinvesti afin d'en tirer toutes les potentialités.

Details

Actions

Preview