Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’enseignement d’une LCE est un défi difficile à relever dans un contexte culturel et social particulier avec l’allemand dont la portée ne suscite pas un investissement spontané de l’élève. De manière générale, la démotivation peut provoquer la frustration de l’apprenant, celui de l’enseignant, et finalement entraver la dynamique constructive de la progression de l’apprentissage. Les méthodes traditionnelles dans l’enseignement de la littérature se heurtent à ce problème car elles ne parviennent à éveiller que partiellement l’intérêt. Selon des études récentes, un élément clé du succès est directement lié à la notion d’engagement de la part de l’élève, catégorisé selon quatre différents types dans la littérature. Basé sur ce concept de l’engagement, ce mémoire analyse la transition partant de la démarche traditionnelle pour aboutir à la perspective actionnelle, passant par des outils comme la tâche pédagogique, le rôle de l’enseignant, le choix du support, la démarche pédagogique ou encore la forme de travail, suscitant au bout du compte le coeur de la finalité, à savoir l’investissement personnel. Quatre séquences d’enseignement de la littérature germanophone au niveau gymnasial ont été filmées et analysées selon les critères observables relatifs à un modèle global d’engagement issu des théories de la motivation. Partant d’un désengagement notable par la méthode traditionnelle, on constate une évolution vers une dynamique d’engagement forte par la perspective actionnelle. Un enseignement faisant sens aux yeux des élèves, le travail en groupe, l’investissement dans une démarche de projet aboutissant à la création de produits authentiques en sont des éléments clés. Il en résulte une forte motivation intrinsèque et soutenue tout au long de la tâche, liant plaisir et satisfaction à l’acquisition des connaissances et des compétences en LCE.

Details

Actions

Preview