Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La plupart des enseignants d’allemand travaillant en Romandie dans le post obligatoire l’auront ressenti au cours de leur carrière : les élèves manquent de motivation vis-à-vis de l’apprentissage de la langue de Goethe. À ce constat s’ajoute une autre réalité préoccupante : si les élèves sont motivés, cela s’inscrirait dans une perspective de réussite scolaire et d’utilité professionnelle. À partir de ce contexte, nous avons voulu comprendre pourquoi l’allemand n’enthousiasme pas ou peu les élèves, et identifier d’éventuelles pistes d’action pour améliorer l’enseignement de cette langue et, par conséquent, l’apprentissage des apprenants. Dans le cadre de ce mémoire, nous nous sommes interrogées sur les raisons motivationnelles de l’apprentissage de l’allemand en Suisse romande au secondaire II et avons tenté de vérifier l’hypothèse suivante : si les élèves romands sont motivés à l’apprentissage de l’allemand, ce serait avant tout pour des facteurs et des raisons extrinsèques. Seule une minorité des élèves sont motivés intrinsèquement. En d’autres mots, les élèves ne ressentent pas de plaisir à apprendre l’allemand. Afin de déterminer l’origine motivationnelle des élèves, nous analysons au cours de ce travail les résultats obtenus à partir d’un questionnaire distribué à 515 élèves issus du Gymnase et de l’École professionnelle de Nyon et de l’École professionnelle du Chablais à Aigle.

Details

Actions

Preview