Files

Abstract

L’objectif principal de ce mémoire est d’analyser les enjeux liés à l’enseignement de la colonisation aujourd’hui, plus particulièrement au secondaire I dans le canton de Vaud. En tant que jeunes enseignants, notre motivation était aussi de pointer les limites du manuel Nathan utilisé actuellement. Ethnocentrisme et omissions s’y succèdent et contribuent à donner une représentation biaisée de la période coloniale. Dans ce travail, nous portons une analyse sur les moyens d’enseignement et abordons le concept de Question Socialement Vive. Nous mettons également en lumière les nombreux liens qui unissent la Suisse à la colonisation. Une réflexion est également menée autour de l’importance des points de vue multiples en histoire ainsi que le concept de pensée historique . Enfin, nous proposons une séquence d’enseignement-apprentissage basée sur la démarche d’enquête portant sur la colonisation. Cette séquence et les documents qui lui sont rattachés se veulent ainsi être un dépassement d’un enseignement basé sur les moyens d’enseignement actuels. L’enseignement de la colonisation mérite d’être repensé car cette période de l’histoire a impacté profondément la structure mondiale et son étude permet de mieux comprendre les réalités actuelles. Si nous voulons entrer en rupture avec des siècles d’infériorisation, il est nécessaire de montrer la réalité historique selon tous ses angles. Au vu de la diversité des classes d’aujourd’hui, il devient urgent de proposer un enseignement renouvelé à nos élèves, futurs citoyens du monde. Une meilleure considération et compréhension de cette période contribue à favoriser un meilleur vivre ensemble. Il est également question, pour nous enseignants, de respecter le devoir d’histoire et le devoir de mémoire .

Details

Actions

Preview