Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La géographie, en tant que discipline des sciences humaines et sociales, est confrontée à des problématiques complexes. Parmi elles, la confrontation aux autres cultures et modes de pensée est un aspect majeur. Ce travail se concentre sur un manuel particulier : le manuel scolaire suisse officiel de géographie de 10e année. Le but est de définir la façon dont il illustre l’altérité, ainsi qu’une réflexion quant aux moyens à disposition des enseignant-e-s pour l’utiliser efficacement en vue d’une éducation interculturelle. Il ressort de l’analyse que ce manuel reste encore fortement influencé par une représentation ethnocentrée du monde, dont la société occidentale est le représentant central (ce qui comprend l’Europe, particulièrement de l’Ouest, ainsi que son extension en Amérique du Nord). Cela rejoint les analyses qui ont été menées à plus large échelle, notamment à partir d’autres manuels européens, autant au sein de l’école actuelle qu’au cours des décennies précédentes. Les sociétés y sont souvent représentées au travers de stéréotypes, généralement positifs en Occident et plus négativement dans le reste du monde, mais elles sont rarement illustrées dans toute leur complexité. Ces données soulèvent ainsi la problématique de l’orientation des manuels scolaires et permettent aux enseignant-e-s d’en prendre conscience. Pour y remédier, plusieurs solutions sont proposées, telles qu’un exemple de formation interculturelle, la prise en compte du vécu des élèves ainsi que l’apport de données issues de sources diverses et variées, tout ceci dans le but de former les élèves aux défis du monde de demain pour en faire des citoyennes et des citoyens critiques et curieux.

Details

Actions

Preview