Files

Abstract

L’approche du monde professionnel (AMP) est enseignée à tous les élèves de voie générale de la 9H à la 11H ainsi qu’aux élèves de RAC1 à raison de deux périodes hebdomadaires pour les élèves de l’école obligatoire et d’une période par semaine pour ceux des classes de raccordement 1. Cette branche est enseignée par les maîtres de classe et vise à préparer les élèves à leur transition vers le monde professionnel. Au départ, nous pensions que les maîtres de classe donnaient moins d’importance à l’AMP en RAC1 qu’en 11VG, puisque les élèves ont déjà suivi ce genre de cours pendant trois ans et qu’ils ont effectué un premier choix, celui d’aller au RAC1 en vue d’atteindre un objectif précis. Avec ce travail, nous voulions comparer l’enseignement de l’AMP dans deux situations, l’une avant la sélection de fin de 11VG et l’autre après. Nous avons donc tenté de répondre aux questions suivantes : Comment l’AMP est-elle enseignée en 11VG ? Prépare-t-elle correctement les élèves aux formations post-obligatoires ? Ont-ils toutes les clés en main à la fin de leur scolarité ? Comment le parcours professionnel et personnel des enseignants influence-t-il leur façon d’enseigner l’AMP ? Pour répondre à ces questions, nous avons effectué deux entretiens semi-directifs avec une maîtresse de classe de 11VG et une de RAC1. Ces entretiens ont ensuite été analysés en relevant les différents termes à propos de l’AMP utilisés par les enseignants et la connotation qui y est associée. Les deux enseignantes ont relevé l’importance de l’AMP pour la formation et l’orientation des jeunes. Cependant, nous avons alors remarqué que ce n’est pas le fait que les élèves soient en 11VG ou en RAC1 qui définit la manière d’enseigner cette branche, mais plutôt l’expérience professionnelle (hors enseignement) des maîtres de classe qui motive les élèves et les enseignants. De plus, nous avons relevé que l’hétérogénéité grandissante au fil de l’année dans les classes pose un réel problème aux enseignants qui ne savent pas comment la gérer. Finalement, il est ressorti que les maîtres de classe ne sont pas suffisamment formés pour enseigner cette branche, car il n’existe pas de formation HEP spécifique ni de groupe AMP dans l’établissement fréquenté par les deux enseignantes.

Details

Actions

Preview