Files

Abstract

Pour notre mémoire, nous nous sommes intéressés aux connaissances qu’ont les élèves de 9ème Harmos sur le cerveau. Pour ce faire, nous avons réalisé un questionnaire comportant 16 questions fermées sur le cerveau ainsi que 6 questions de base (âge, sexe, niveau scolaire, intérêt pour le monde scientifique), qui pourraient potentiellement prédire les connaissances de nos élèves. Chacune des questions comportait un indice de confiance nous permettant d’analyser si les élèves étaient sûrs ou non de leurs réponses. Nous nous sommes aussi intéressés au pourcentage d’adhérence de nos élèves à trois neuromythes. Finalement, nous avons voulu savoir si le cours donné aux élèves avait un impact sur leur connaissance du cerveau ainsi que sur l’adhésion à ces neuromythes. Dans ce but, les élèves ont répondu deux fois au même questionnaire, avant puis après le cours sur le système nerveux. Nous avons réalisé notre étude sur l’ensemble des élèves de 9ème Harmos de notre établissement. Nos résultats montrent que les élèves ont une bonne connaissance des fonctions basiques du cerveau. Par contre, le mode de fonctionnement du cerveau ainsi que l’effet de l’apprentissage sur ce dernier sont moins bien connus. Le cours sur le système nerveux ne change que peu les connaissances des élèves, mais renforce leur confiance dans leurs réponses aussi bien correctes qu’incorrectes. Nos élèves n’adhèrent que peu aux trois neuromythes étudiés, mais ces derniers sont néanmoins présents dans notre population d’élèves. Sachant que l’effet de l’apprentissage au niveau du cerveau pose le plus de problèmes à nos élèves, c’est le neuromythe de la prédominance hémisphérique qui convainc le plus nos élèves. Cette recherche permet de mettre en valeur qu’une amélioration du cours sur le système nerveux devrait être mise en place, afin de cibler plus spécifiquement les manques des élèves et ainsi restreindre également leur croyance aux neuromythes.

Details

Actions

Preview