Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Comme beaucoup d’institutions formatrices, le CHUV est soumis à des exigences politiques en termes d’efficacité des formations. Afin de garantir la qualité des prestations de formation, les responsables de la Formation Pratique du CHUV ont souhaité se doter d’un outil pour penser les actions de formation. L’une des manières d’évaluer la qualité des prestations de formation est l’évaluation de la satisfaction des parties prenantes. Or, les pratiques d’évaluation de la satisfaction s’appuient peu, voire pas du tout, sur des modèles théoriques valides, ce qui pose la question de la validité des outils existants. C’est dans ce contexte que prend corps notre recherche. Cette dernière s’inscrit dans les nouvelles dynamiques de recherche en éducation. Elle a été menée dans le cadre des démarches de recherche développement et des démarches de recherche collaborative. Le souci de produire des outils d’évaluation de la satisfaction de qualité basés sur des modèles théoriques valides afin que les données soient au service des utilisateur·trice·s a guidé l’ensemble de notre démarche de recherche développement. Pour ce faire, nous nous sommes basés sur des modèles théoriques mis à l’épreuve empiriquement tels que le modèle de Kirkpatrick, le cycle de Construction et de gestion qualité des tests standardisés (CGQTS) et les critères de qualité docimologiques. La présente recherche a pour objectif d’adapter une méthode de construction et de gestion qualité d’instruments d’évaluation du niveau 2 « Apprentissages » de Kirkpatrick au niveau 1 « Réactions » puis de la mettre à l’essai dans le cadre de l’évaluation des stages au CHUV. Nous avons cherché à comprendre si un outil de Construction et de gestion de la qualité des évaluations de la satisfaction permet d’améliorer et de réguler les pratiques d’encadrement des stagiaires, et si cet outil est généralisable à d’autres pratiques de formation.

Details

Actions

Preview