Files

Abstract

La collaborations entre enseignants réguliers et enseignants spécialisés dans un contexte d’orientation des élèves en 7-8P et d’inclusion d’élèves bénéficiant de mesures ordinaires d’enseignement spécialisé nous amène à négocier de nouveaux gestes notamment en ce qui concerne la certification. Interpellée par les questions surgissant dans ce processus d’orientation quant aux aides accordées ou non aux élèves ordinaires et à besoins particuliers, il m’a paru intéressant d’explorer les moments de discussion partagés avec mes collègues ordinaires. Ce travail commence par définir les mesures ordinaires d’enseignement spécialisé et le contexte légal autour de l’orientation. Il définit également le co-enseignement. Puis, il présente les concepts théoriques liés à la posture de praticienne-chercheuse. Il décrit ensuite les différentes mises en tension, identifiées par plusieurs auteurs. Enfin, il expose des pistes pour les dépasser ou les ajuster. Dans la deuxième partie de ce mémoire, les mises en tension relevées dans les données sont présentées. Les postures adoptées durant ces échanges par chacune des enseignantes sont décrites et une typologie de postures en est dégagée. Des éléments favorisant une cristallisation des questionnements et tensions autour de la certification sont également relevés. D’autre part, les processus menant à des ajustements, dépassements ou solutions créatives sont présentés. Finalement, l’évolution après deux ans de collaboration des pratiques et représentations des enseignantes concernées par cette recherche est approfondie. Les conclusions de ce travail suggèrent que les échanges informels entre enseignants réguliers et spécialisés permettent de fonctionner comme un système de communauté de pratiques. Par un jeu d’oscillation des postures les enseignants partagent, ajustent ou dépassent les situations contradictoires d’un système qui se veut inclusif tout en continuant à sélectionner les élèves. Ces échanges autorisent aussi les enseignants à se donner la liberté d’aménager les conditions d’octroi d’aides aux élèves ordinaires.

Details

Actions

Preview