Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Afin d’avoir pleinement accès au monde d’aujourd’hui, savoir orthographier est une compétence indispensable. Complexe, l’orthographe française nécessite de nombreuses années d’apprentissage. Pour être un scripteur habile, l'élève doit maîtriser tant l'orthographe grammaticale que lexicale. Pourtant, cette dernière est une matière peu enseignée en classe. Généralement, la mémorisation des mots est principalement réalisée en devoirs à la maison et évaluée par une dictée hebdomadaire. Lors de ma pratique professionnelle, j’ai remarqué qu’arrivés à l’adolescence, les élèves présentant une dyslexie-dysorthographie ont peu d’intérêt pour cet apprentissage. La plupart semblent désinvestis et démotivés. En constatant que certains adolescents présentant ce trouble refusent d’écrire, j’ai décidé de m’intéresser à l’enseignement de l’orthographe lexicale ainsi qu'aux éléments qui permettent de favoriser son acquisition. Ce travail présente une pratique d'enseignement qui va permettre aux adolescents présentant une dyslexie-dysorthographie de se réinvestir et de progresser dans l'apprentissage de l'orthographe lexicale. Dans ce mémoire, j'expérimente un enseignement explicite, réalisé exclusivement en classe, à l'aide de différentes stratégies de mémorisation et des facteurs facilitant leur engagement et leur implication.

Details

Actions

Preview