Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La production de textes est une tâche complexe qui demande à l’élève d’activer des connaissances et compétences multiples simultanément. Elle est encore plus compliquée pour des élèves ayant des difficultés/des troubles d’apprentissage liés au langage (dyslexie, dysorthographie, dysgraphie, dyspraxie : avec ou sans troubles associés) mais l’acquisition de compétences dans ce domaine est nécessaire pour intégrer une formation et, plus largement, dans la vie quotidienne. Ces élèves arrivent souvent dans les structures de « préformation » avec de grosses lacunes en production de textes. Les origines de ces lacunes peuvent être diverses et variées mais ce n’est pas ce qui est étudié dans ce travail. Effectivement, le but de cette recherche est de savoir si ces manques peuvent être comblés en faisant bénéficier les élèves d’un enseignement explicite favorisant le développement de stratégies métacognitives. Au vu de l’importance des difficultés de mes élèves, il était important pour moi de réduire au maximum les obstacles rencontrés afin qu’ils puissent se concentrer uniquement sur les objectifs spécifiques de la production d’un texte. Je leur ai ainsi enlevé la dimension d’écriture (geste graphomoteur) en mettant en place la méthode de la dictée à l’adulte qui se prête bien à la mise en place de l’enseignement explicite. Nous avons donc écrit deux textes narratifs en collaboration. Cette dernière dimension a été choisie afin que les élèves puissent s’aider les uns et les autres, autant sur la partie création/imagination que sur la partie rédactionnelle (construction de phrases « écrivables »). Un pré-test et un post-test ont cependant été menés en individuel afin de constater l’évolution de chaque élève dans deux aspects différents : la qualité de leurs textes et l’utilisation des stratégies de rédaction.

Details

Actions

Preview