Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Dans les recherches actuelles, le sentiment d’appartenance est considéré comme un facteur clé dans l’apprentissage et la réussite scolaire. Il permet à l’élève de développer des relations positives avec ses camarades et avec l’enseignant. Il peut ainsi s’impliquer dans les apprentissages et développer ses compétences académiques. Dans notre contexte professionnel ayant pour fonction d’intégrer des élèves à besoins éducatifs particuliers en classes ordinaires, nous avons constaté que, confrontés quotidiennement à plusieurs groupesclasses, ceux-ci présentent parfois une perte de repères et expriment des questionnements quant à leur appartenance. De plus, ils peinent parfois à s’impliquer dans les activités scolaires et à donner du sens à leurs intégrations en classe ordinaire. Nous nous sommes demandées à travers cette recherche si nos dispositifs permettaient à nos élèves de développer un sentiment d’appartenance envers un groupe et comment celui-ci était favorisé dans un tel contexte. Etant donné que notre mission est notamment de soutenir leurs apprentissages pour leur permettre d’atteindre les objectifs du programme scolaire ordinaire, nous avons visé, à travers notre recherche, à déterminer comment le développement d’un sentiment d’appartenance envers une des deux classes (classe Ressources / classe de développement secondaire ou classe ordinaire) pouvaient permettre à l’élève de réussir son intégration scolaire en classe ordinaire. Pour cela, nous avons d’une part, recueilli le ressenti de nos élèves quant à leur appartenance à un groupe, et d’autre part, étudié si les critères d’une intégration pédagogique réussie étaient remplis, grâce à des questionnaires mesurant les relations sociales de nos élèves avec leurs pairs et leurs enseignants de classes ordinaires. Notre recherche, qui s’est révélée complexe sur le terrain en raison des groupes de niveau présents en voie générale au secondaire, n’a pas démontré de lien entre le sentiment d’appartenance développé envers une des deux classes et une intégration réussie. En effet, nos élèves ne sont pas acceptés socialement. En revanche, notre recherche a pu mettre en évidence que les élèves qui réussissent scolairement développent un lien avec l’enseignant des deux classes (Ressources/classe de développement secondaire et classe ordinaire). Ce lien semble donc primordial pour permettre à nos élèves de réussir dans nos contextes professionnels d’intégration scolaire. Il est donc à développer et à améliorer.

Details

Actions

Preview