Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

La créativité est devenue un sujet d’actualité omniprésent dans le milieu de la pédagogie. D’après Giglio et Perret-Clermont (2009), le monde occidental évolue et accorde davantage de place à la créativité dans les programmes scolaires pour aider les élèves à apprendre et à la développer comme compétence. Par ailleurs, cette idée de développer des habiletés créatrices, au sens ou Lubart (2003) l’entend, apparaît dans les capacités transversales du plan d’étude Romand sous l’appellation de « pensée créative » et de « démarche réflexive ». Il est donc possible de s’interroger sur la manière de l’intégrer dans des activités autres que créatrices. La démarche d’apprentissage par problème (APP), forme de démarche créative, offre la possibilité d’exploiter la créativité dans d’autres disciplines, telles que les Sciences de la nature. Toutefois, plusieurs conditions doivent être prises en compte pour mener à bien une démarche d’APP : le choix des situations-problèmes, les sources proposées aux élèves et le tutorat de l’enseignant. Pour que ces conditions soient bénéfiques, l’enseignant doit faire preuve de réflexivité dans et sur-l’action (Paquay & Sirota, 2001). L’expérience réalisée dans une classe de 7H propose une séquence de dix périodes en Sciences de la nature sur le thème des cinq sens afin de voir comment les conditions misent en place par un enseignant favorisent ou non le développement de la compréhension d’un problème. Les conclusions tendent à montrer qu’un enseignant non expert en tutorat faisant preuve de réflexivité sur-l’action est capable d’instaurer les conditions nécessaires pour amener petit à petit les élèves à mieux comprendre le problème proposé. Cependant, la réflexivité-dansl’action au travers du tutorat doit encore être améliorée.

Details

Actions

Preview