Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Chaque enfant, est singulier dans la manière qu’il a de percevoir et d’interpréter ce à quoi il est confronté dans son quotidien. Cette autoévaluation amène l’élève à se construire une représentation cognitive de ses propres caractéristiques. Il est possible d’évaluer et de quantifier, à l’aide de questionnaires, ce qu’on appelle ici les caractéristiques motivationnelles d’un élève. Celles-ci se déclinent en plusieurs concepts observables : le concept de soi (CS), la motivation et l’attitude envers l’école. Ces différentes dimensions sont soumises à plusieurs influences, dont les caractéristiques des élèves font partie. Parmi elles, cette recherche a pour objectif d’évaluer l’impact des troubles d’apprentissage et des difficultés de comportement sur les caractéristiques motivationnelles des élèves au primaire. Pour ce faire, un questionnaire (COSOI) a été soumis à l’effectif de deux classes de 5-6H dans le but de permettre aux élèves de s’évaluer au regard des différentes dimensions pertinentes : CS académique, CS mathématiques, CS social, attitude envers l’école et motivation. La sélection des élèves considérés comme ayant des troubles d’apprentissage a été basée sur les diagnostiques de ceux-ci. Les élèves ont été décrétés comme ayant des difficultés de comportement sur la base des fréquences des comportements perturbateurs ou agressifs de chaque élève, évaluées par l’enseignante. L’échantillon comprend 44 élèves. Au final, 27 élèves n’ont aucun trouble ou difficulté ; 11 n’ont pas de trouble d’apprentissage mais des difficultés comportementales ; 5 ont des troubles d’apprentissage sans difficulté de comportement ; 1 seul élève combine trouble d’apprentissage et difficulté de comportement. Les résultats montrent que la présence de difficultés de comportement ou de troubles d’apprentissage seuls ne semble pas lié à un concept de soi académique ou social diminué. Par contre l’attitude envers l’école (et le plaisir de venir à l’école) semble impactée négativement pour les deux catégories d’élèves. Enfin, la motivation perçue par l’enseignante est plus basse dans le groupe des élèves avec des troubles d’apprentissage. Les recherches sur ce thème n’étant pas nombreuses, celle-ci apporte donc un aperçu restreint mais pertinent de l’influence possible de troubles d’apprentissage ou de difficultés comportementales sur les caractéristiques motivationnelles des élèves en primaire.

Details

Actions

Preview