Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

A travers ce mémoire professionnel, nous nous sommes intéressées au lien qu’il existerait entre l’activité corporelle des élèves et les apprentissages auxquels ils font face. En effet, nous avions appris lors de différents cours de notre formation que le mouvement pouvait être une ressource dans l’enseignement. Nous nous sommes alors questionnées face aux situations rencontrées dans nos classes, où dans de nombreux cas, le mouvement n’était pas réellement au service des apprentissages. Nous avons alors cherché à comprendre et éclaircir ce paradoxe. Pour cela, notre première mission était de récolter des informations : Quels sont les bienfaits du mouvement sur les apprentissages des élèves ? Qu’en disent les recherches, les programmes ? Nous nous sommes orientées vers une étude de cas qui repose sur une méthode indirecte et subjective permettant d’accéder au fonctionnement des pratiques d’un professionnel. Dans notre contexte, il s’agissait d’une enseignante. Pour la récolte de données, nous avons mené plusieurs entretiens basés sur l’instruction au sosie. Cette méthode permet d’accéder au réel de l’activité du sujet et plus précisément aux « conflits vitaux » qui l’entourent. Dès lors, il était possible de classer les dires de l’enseignante dans un tableau et selon le modèle de la clinique de l’activité (opérations, buts, motifs). Cette base représentait notre traitement de données que l’on a présenté sous forme de schémas et que l’on a pu construire à l’aide de catégories récurrentes et signifiantes. Pour terminer, nous avons extrait des cas percutants de notre étude qui ont fait l’objet d’une discussion. Ce travail a permis l’élaboration d’un outil didactique pertinent pour nos futures pratiques.

Details

Actions

Preview