Files

Abstract

Tout d’abord, ce mémoire permet de comprendre dans quelle mesure les acteurs de l’école favorisent ou non la construction de l’identité sexuée des élèves et quelles conséquences cette identité a sur le parcours d’orientation et professionnel de chacun et de chacune. Il est essentiel de comprendre et d’identifier ce qui se joue lors de la construction de l’identité sexuée des jeunes élèves pour permettre aux enseignant-e-s de mieux agir dans leurs pratiques professionnelles quotidiennes afin de réduire les inégalités. Comme plusieurs recherches l’avancent, l’école véhicule des stéréotypes de genre. Ce mémoire a pour objectif principal de faire un état des lieux de la place du genre à l’école. En observant les pratiques enseignantes dans plusieurs classes du cycle 1 et en interviewant des enseignant-e-s du canton de Vaud, nous avons pu déterminer et mieux comprendre les représentations genrées présentes chez les élèves et le corps enseignant. Nous nous sommes intéressées tout particulièrement aux représentations genrées et aux pratiques des enseignante- s – à savoir, comment ils-elles abordent la question du genre en classe – pour comprendre dans quel environnement les élèves construisent leur identité sexuée. En effet, observer diverses interactions sociales en milieu scolaire nous a permis de constater que l’école véhicule bel et bien des stéréotypes de genre et certains enseignant-e-s n’y sont pas particulièrement attentifve- s. Nous avons également cherché à déterminer ce qui retenait parfois les professionnel-le-s de l’éducation à mettre en oeuvre des activités dévolues au genre dans les classes. S’agit-il d’un manque de temps, de matériel ou autre qui les en empêche ? Pour finir, nous avons émis plusieurs pistes de réflexion et dressé un catalogue de ressources clés en main, inconnues pour un bon nombre d’enseignant-e, afin de les aider à adopter une posture égalitaire et ainsi sensibiliser les élèves aux questions portant sur le genre dès l’école enfantine.

Details

Actions

Preview