Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Ce travail de recherche fait suite à une enquête ethnographique menée au sein de la Fondation Point d’Eau Lausanne. Il met en évidence le travail de care qui est accompli par cette Fondation ainsi que la difficulté et les divers enjeux qui tournent autour de celui-ci. Cette recherche évoque également la dimension de don – don de temps, don de soi, don de travail et don de soin – qui existe à travers l’engagement des divers-e-s bénévoles et salarié-e-s œuvrant au sein de ce lieu particulier. Elles et ils semblent tous être porteurs de valeurs humanistes et altruistes fortes qui sont caractéristiques de la Fondation Point d’Eau. Nous décrivons dans ce travail l’ambiance positive qui règne au sein du Point d’Eau, malgré la complexité de sa mission. Elle nous a ainsi semblé incarner une place essentielle lors de nos visites sur le terrain. Notre recherche montre dès lors que ce lieu prend soin non seulement des personnes qui viennent y bénéficier de prestations mais également des personnes qui y travaillent, bénévolement ou contre rémunération. D’autre part, ce travail aborde la notion d’éthique du care, à travers les diverses réflexions que cette nouvelle morale soulève. Nous montrons comment le Point d’Eau s’inscrit dans une visée d’éthique du care en luttant, de par sa simple existence et à travers sa mission de venir en aide aux plus démuni-e-s, pour une société où le souci de l’autre serait au centre. Nous proposons finalement de lier les activités réalisées par le Point d’Eau avec le champ du travail social, qui englobe lui aussi diverses pratiques de care et fait face aux mêmes enjeux induits par une dévalorisation sociétale et la nécessité d’une meilleure visibilisation. [résumé des auteures]

Details

Actions

Preview