Files

Abstract

Contexte : La métaphore, présente dans notre quotidien, est une transformation du sens des mots par leurs transpositions dans un autre contexte, ce qui crée un sens inédit (Kerouac, 2016). La métaphore passe souvent inaperçue, comme on « surfe sur la toile » lorsqu’on utilise internet. La présence de la métaphore est donc plus courante qu’on ne le pense et par conséquent, il est possible qu’elle soit présente lors d’une séance d’ergothérapie. Des auteurs montrent que la métaphore intentionnellement utilisée en thérapie est un outil qui favorise, par exemple, le changement, l’apprentissage, la communication, etc. Il devient donc intéressant d’explorer les métaphores conscientes et verbales dans la pratique des ergothérapeutes. Buts et méthodes : Cette étude a pour objectif d’explorer l’application volontaire et orale de la métaphore en séances d’ergothérapie qui se déroulent en santé physique et en Suisse romande. Il s’agit de s’intéresser à la façon dont la métaphore est utilisée et aux commentaires des ergothérapeutes à ce sujet. Une recherche qualitative de type descriptive a été réalisée à partir des entretiens semi-structurés de six ergothérapeutes utilisant la métaphore consciemment et oralement. Résultats : Les données recueillies montrent différentes manières d’utiliser la métaphore avec des objectifs thérapeutiques. La métaphore est soit exprimée par le client, soit introduite par l’ergothérapeute. Cette dernière utilise principalement une question, une proposition et une reformulation pour introduire implicitement le changement de style de langage. L’ergothérapeute prend un rôle de guide dans le dialogue métaphorique en employant des questions ouvertes, des reformulations, des intonations et des interjections. Le niveau de participation du client à la création de la métaphore dépend du choix de métaphore et du style de guidance de l’ergothérapeute. Une histoire est racontée, une image est accolée au mouvement, une douleur est métaphorisée, une métaphore générée spontanément par le client sont mises au service de la thérapie. Les ergothérapeutes ont toutes relevé que la métaphore est intéressante pour promouvoir la relation thérapeutique, la mémorisation des apprentissages, l’implication du client et sa motivation. Conclusion : Les ergothérapeutes emploient la métaphore de différentes façons, elle est flexible et adaptable. Bien que difficilement communicable aux autres professionnels, la métaphore comporte de nombreux atouts qui font d’elle un outil judicieux. D’autant plus que sa fonction « indirecte » la rend non-confrontante et permet d’aborder des problématiques complexes. L’introduction de la métaphore orale en séance d’ergothérapie est donc pertinente. [résumé de l'auteure]

Details

Actions

Preview