Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

But : L’objectif de cette revue de littérature est de mettre en lumière le rôle sage-femme dans l’aide à la prise de décision des femmes enceintes et/ou des couples ayant un antécédent de césarienne et étant éligibles à l’AVAC et les moyens dont elle dispose pour faciliter ce processus. Méthodes : En regard des champs disciplinaires intéressés, une recherche de littérature a été effectuée dans cinq bases de données : PubMed, CINHAL, Midirs, PsycINFO et la Cochrane Library. Elle a permis la sélection de neuf articles correspondant à notre problématique de recherche. Cette sélection comporte une revue de guidelines, quatre études quantitatives et quatre études qualitatives. Leur articulation répond à une logique thématique. Ensuite, l’ensemble du corpus a été analysé par des grilles d’analyse spécifiques et adaptées aux typologies des articles choisis. Résultats : La littérature diffère en regard des issues de l’AVAC et de la césarienne itérative. S’en suivent des difficultés et des confusions importantes chez les cliniciens et les femmes dans le choix des modes d’accouchement. Les outils d’aide à la décision semblent être intéressants pour faciliter la prise de décision des femmes et/ou des couples. La communication sur les risques apparait déterminante. Informer rapidement après la première césarienne pourrait aider les femmes/couples dans leurs prises de décision. Les attentes des femmes concernant le partenariat soignants/femmes/couples sont variables. La sage-femme parait être une professionnelle de choix pour accompagner les femmes/couples dans cette prise de décision. Sa place et son rôle dans ces accompagnements sont des champs de recherche sage-femme à investir. Des guidelines ou modèles sages-femmes pourraient faciliter ces processus. Ressort enfin de nos résultats que le partenaire ne semble pas suffisamment pris en compte dans le processus de prise de décision. Conclusion : La prise de décision concernant le mode d’accouchement apparait hautement complexe et source de conflit décisionnel. Davantage d’études semblent nécessaires pour analyser les interventions non-cliniques visant sa facilitation et notamment celles se rattachant au domaine sagefemme.

Abstract

Details

Actions

Preview