Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction Il est reconnu que la pratique de l’activité physique a des effets bénéfiques chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Néanmoins, il n’existe aucun consensus sur les types et modalités d’entraînement pour cette population. Nous savons que la VO2max a une valeur pronostic de survie. D’autre part, la notion de qualité de vie est apparue avec l’augmentation de l’espérance de vie, suscitant l’intérêt d’étudier ces deux éléments. Objectifs Ce travail met en lumière les différents types d’entraînement et modalités améliorant la VO2max et s’intéresse à son impact sur la qualité de vie. Méthodologie Les recherches par mots-clés et descripteurs ont été effectuées sur les bases de données : Pubmed, CINHAL, Cochrane et PEDro jusqu’au 9 novembre 2012. La sélection des études a été faite sur la base de nos critères d’inclusion et d’exclusion, nous avons ensuite procédé à l’extraction et l’analyse des données effectuées en fonction de notre question de recherche. Résultats 4 études RCT ont été sélectionnées, proposant des interventions de type aérobique, anaérobique et mixte ainsi que des modalités différentes en termes de durée, fréquence et intensité. Dans toutes nos études, la VO2max est améliorée et dans 3 de manière significative. Un résultat similaire est retrouvé pour la qualité de vie. Conclusion Nous suggérons une pratique d’entraînement mixte à haute fréquence, de forte intensité mais de durée brève. D’autre part, l’activité physique semble avoir un impact favorable sur la qualit

Details

Actions

Preview