Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : L'hystérectomie (ablation de l'utérus) concerne une femme sur cinq en Suisse. Elle peut avoir des conséquences psychopathologiques dues aux représentations symboliques que peut avoir l'utérus. L'hystérectomie transforme le corps d'une femme et peut donc altérer son image corporelle. L'ablation de l'utérus est "invisible", elle est donc malheureusement mise de côté par les soignants. Objectif : Identifier quelles sont les interventions infirmières permettant de prévenir les conséquences de la perturbation de l'image corporelle suite à une hystérectomie. Méthode : Choix d'articles traitant de la dimension psychologique de l'hystérectomie pour les femmes préménopausées et ses conséquences notamment au niveau de la qualité de vie. 3 bases de données ont été consultées : CINAHL, PubMed, Saphir. 9 articles ont été retenus. Résultats : Aucun article ne dit clairement que l'hystérectomie provoque une perturbation de l'image corporelle. Mais les résultats montrent qu'elle a des conséquences possibles sur la qualité de la vie, la sexualité et la dépression. Le comportement de l'infirmière face à la patiente appuyée par l'institution, l'évaluation des facteurs de risques, le travail en interdisciplinarité, l'information et l'enseignement donné aux patientes sont des éléments qui permettent d'améliorer la prise en charge et diminuent les conséquences négatives de l'hystérectomie. Conclusion : Très peu de recherches en soins infirmiers existent sur le sujet. Pourtant, le diagnostic de perturbation de l'image corporelle étant applicable dans de nombreuses situations de soins, les soignants doivent le connaître et le prendre en compte dans leur prise en charge.

Details

Actions

Preview