Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Problématique: La douleur, qu’elle soit nociceptive ou neuropathique, est une complication courante après une blessure médullaire. Elle affecte les dimensions physiologique, psychique, sociale et spirituelle de l’être humain et a de nombreuses conséquences sur la qualité de vie. Les traitements pharmacologiques existants ne soulagent que partiellement la douleur et engendrent différents effets indésirables. But : L’objectif de ce travail est de rechercher quelles interventions non-pharmacologiques peuvent être utilisées par les infirmières afin de diminuer l’intensité de la douleur des blessés médullaires. Méthode : Les bases de données CINHAL et PubMed ont été consultées. La recherche documentaire a été faite à l’aide des descripteurs correspondant aux concepts « blessure médullaire », « douleur chronique » et « interventions non-pharmacologiques ». Des limites ainsi que des critères d’inclusion et d’exclusion ont été déterminés afin de sélectionner les articles. Résultats : La synthèse des résultats démontre que l’acupuncture, le massage et l’hypnose ont une certaine efficacité sur la diminution à court terme de la douleur chronique. A long terme, l’utilisation de ces thérapies pour le soulagement de la douleur est efficace à certaines conditions. Finalement, ces approches non-pharmacologiques peuvent avoir des effets bénéfiques sur les symptômes fréquemment associés à la douleur et exerçant une influence sur la qualité de vie. Conclusion : Le soulagement de la douleur chronique chez le blessé médullaire nécessite une prise en charge multimodale. L’infirmière a une place centrale dans cette prise en charge. Cependant, l’implantation des thérapies alternatives semble encore peu développée dans les milieux de soins. La recherche scientifique sur le sujet mérite donc être poursuivie.

Abstract

Details

Actions

Preview