Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

En cas de mort violente ou non naturelle, les corps sont adressés aux médecins légistes pour rechercher la cause du décès. Au Centre Universitaire Romand de Médecine Légale (CURML), chaque nouveau cas est scanné. Les images obtenues permettent aux médecins légistes de présenter et d’appuyer certaines de leurs conclusions lors de procès et sont aussi plus faciles à supporter que des photographies prises pendant les autopsies internes. En revanche, l’imagerie de coupes n’est pas aisément compréhensible pour les personnes présentes (policiers, procureurs, juges, …). Ce travail a pour but de trouver les reconstructions qui permettent la meilleure compréhension des lésions causées par armes blanches ou armes à feu. Les reconstructions, principalement en MPR et 3D, de quatre cas de suicide du CURML à l’aide de deux logiciels de reconstruction ont été présentées à six policiers et deux procureurs qui ont répondu à un questionnaire indiquant leur niveau de compréhension et la qualité des reconstructions. Notre étude montre que les images produites par le logiciel Osirix sont plus appréciées et mieux interprétées. Suite à ces résultats, les illustrations produites sont encore améliorées en prenant en compte les commentaires émis par les répondants et un mode d’emploi ainsi qu’un guide de réalisation des reconstructions ont été réalisés. Les types de reconstructions réalisées sont encore à tester sur des cas d’homicide de façon à vérifier s’ils sont généralisables puis insérables dans les dossiers de présentation de cas du CURML.

Details

Actions

Preview