Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction L’angiographie par CT est l’examen de référence pour diagnostiquer une embolie pulmonaire. Elle permet d’apprécier la gravité de la dilatation résultante du ventricule droit par le rapport des diamètres des deux ventricules. Cependant, cette mesure n’est pas facilement reproductible car elle dépend de la coupe utilisée. De nouveaux logiciels proposent la segmentation automatique et l’estimation du volume des ventricules. Objectifs Ce travail a pour objectif d’évaluer l’utilisabilité des segmentations semi-automatiques des ventricules cardiaques ainsi que l’apport des reconstructions itératives. Méthodologie Soixante-trois patients ayant bénéficié d’un scanner pour une recherche d’embolie pulmonaire ont été inclus. Les images ont été reconstruites en FBP et ASIR 40%. La fiabilité des segmentations des ventricules droit et gauche a été évaluée avec la console Advantage Windows et corrigée en cas d’erreur de segmentation. Trois catégories de segmentations ont été définies : totalement automatique lorsque la segmentation était parfaite, partiellement automatique lorsque que la segmentation était correctement placée mais que le volume devait être corrigé et non-diagnostique quand le volume était placé hors du ventricule concerné. Le CNR a également été mesuré pour chaque examen. Résultats Les résultats ont montré que pour la FBP, 5 reconstructions ont été classées totalement automatiques, 76 partiellement automatiques et 45 en non-diagnostiques. Pour ASIR 40%, 2 reconstructions ont été classées totalement automatiques, 83 partiellement automatiques et 41 non-diagnostiques. La répartition dans chacun des groupes est équivalente pour VD et VG. Aucune différence significative n’a été relevée dans le volume d’erreur de segmentation avec ASIR 40% par rapport à la FBP pour chacun des ventricules. Nous avons constaté une augmentation du CNR avec l’utilisation de la reconstruction d’ASIR 40%. Conclusion La segmentation des ventricules est utilisable dans environ 2/3 des cas. Elle requiert cependant une correction dans la plus grande majorité des cas. L’utilisation d’ASIR 40% ne permet pas d’améliorer la qualité de la segmentation des cavités cardiaques avec le logiciel GEMS (Advantage Windows).

Abstract

Details

Actions

Preview