Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Objectifs : Le but de notre travail est de développer un protocole d’angiographie-CT postmortem du membre supérieur dans les cas de mort suite à des lésions par arme blanche. Pour ces cas particuliers, il n’existe pas de protocole spécifique. Matériel et méthodes : Notre recherche s’est déroulée en deux temps. Une première étude rétrospective a été réalisée sur 12 cas d’angiographie-CT du CURML (6 cas de mort par objet tranchant/piquant et 6 cas de mort naturelle ou accidentelle utilisés comme groupe témoin) afin de déterminer les éventuelles failles du protocole standard. Ensuite, une étude prospective avec trois expérimentations a été faite sur des cas d’anatomie afin de tester un protocole spécifique au membre supérieur préalablement établi. Résultats : Après l’analyse rétrospective des cas du CURML, nous avons conclu que le protocole standard du CURML n’était pas adapté à la visualisation des vaisseaux du membre supérieur. En effet, les artères sont visibles, contrairement aux veines. Nous avons donc créé un nouveau protocole spécifique au membre supérieur, avec une canulation par abord axillaire au lieu d’un abord fémoral, et différents volumes de produit de contraste à tester. Nos expérimentations ont démontré que l’abord axillaire était tout à fait judicieux, même si le côté homolatéral est le seul à être opacifié lors de l’injection. Les volumes d’injection testés n’ont pas été concluants. Conclusion : Notre but de créer un protocole d’angiographie-CT spécifique au membre supérieur est partiellement concluant. L’abord axillaire est envisageable dans la pratique lors d’investigations médico-légales, mais les volumes d’injection pour le produit de contraste n’ont pas abouti. Nous avons donc un début de protocole spécifique au membre supérieur, à compléter avec d’autres expérimentations dans le cadre de recherches ultérieures.

Abstract

Details

Actions

Preview