Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction : La réhabilitation locomotrice permet d’améliorer la motricité déficiente chez les traumatisés médullaires (TM). La thérapie robotisée constitue une alternative à l’assistance manuelle conventionnelle. Les effets de ces dispositifs robotiques sur l’activité électromyographique des membres inférieurs chez des TM incomplets sont évalués dans cette revue. Méthodologie : Les bases de données PubMed, CinAHL, Cochrane, Pedro, Kinedoc, Embase, IET, JBI et Web of knowledge ont été consultées entre janvier 2013 et mai 2014. Seules les études impliquant des patients ASIA B, C ou D et utilisant l’électromyogramme comme outil de mesure ont été incluses. Résultats : Cinq études quantitatives de type quasi-expérimentales ont été retenues. La courte durée, le design, le faible échantillonnage, l’hétérogénéité dans l’usage de l’EMG et le manque de données chiffrées ne permettent pas d’effectuer une analyse statistique des résultats. Une modulation de l’activité électromyographique a toutefois été relevée. Celle-ci est augmentée par la vitesse de marche, la variabilité spatiale et temporelle, les instructions et le feedback visuel. Conclusion : La complémentarité des études permet néanmoins une analyse réflexive des résultats. Une planification de la réhabilitation des TM selon les stades de la rééducation est donc proposée. Elle implique une alternance progressive des moyens locomoteurs suivants : le LokoHelp®, les modes « classique » et « coopératif » du Lokomat® ainsi que la thérapie conventionnelle sur tapis roulant. D’autres études sont cependant nécessaires pour confirmer ces conclusions.
Introduction : In order to regain motricity, locomotor training is one way of restoring this main deficiency in people with spinal cord injury (SCI). The robotic therapy constitutes an alternative to the conventional manual assistance. This revue assesses the effects of these driven gait orthosis (DGO) on the electromyographic activity of lower limbs in individuals with an incomplete SCI. Methodology : Databases PubMed, CinAHL, Cochrane, Pedro, Kinedoc, Embase, IET, JBI and Web of knowledge were searched from January 2013 to May 2014. Only studies involving patients with an ASIA score of B, C or D and using electromyogram were included. Results : Five quantitative quasi-experimental studies were selected. Short term, design, small sample size, heterogeneity in the use of EMG and lack of clinical data do not allow to make a statistical analysis of results. Nevertheless, walking speed, spatial and temporal variability, instructions and visual feedback were observed as factors increasing electromyographic activity. Conclusion : The complementarity of these studies did allow, however, a reflexive analysis of the results. A plan of SCI rehabilitation based on the various stages of reeducation was also suggested. It implies a progressive alternation of the following DGO: the LokoHelp®, the « standard » and « cooperative » modes of Lokomat®, and then the conventional therapy on treadmill. Further studies are required to confirm these conclusions.

Abstract

Details

Actions

Preview