Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction : Suite à la mort d’un enfant, les parents doivent faire face à une succession de traumatismes jusqu’à ce que la question du don d’organes leur soit posée. Lorsque le don fait suite à une mort cérébrale, l’enfant semble dormir ce qui complique l’acceptation de cette réalité pour les parents. Après leur consentement, ils vivent une période très difficile. L’infirmière se trouve alors face à une situation inhabituelle et se doit d’accompagner ces parents pour assurer une gestion adéquate de leur deuil. Objectif : Comprendre les facteurs qui influencent le deuil et proposer des interventions infirmières pour accompagner les parents dans la gestion de leur deuil lorsqu’ils ont consenti au don d’organes sur leur enfant suite à sa mort cérébrale. Méthode : Pour réaliser cette recension des écrits, nous avons utilisé trois bases de données : Cinhal, Medline et PsycINFO. Les cinq articles retenus ont été analysés selon le modèle de l’humain devenant de Parse. Résultats : Cette analyse fait ressortir des facteurs clés qui influencent le deuil des parents : les circonstances de la mort, l’information et le soutien de l’équipe soignante, le don d’organes, le temps, le soutien de l’entourage et la reconnaissance du don. Conclusion : Peu d’articles scientifiques existent sur ce sujet, mais ceux présentés dans ce travail se rejoignent sur la nécessité d’accompagner les parents durant la période post-don, ce qui relève du rôle infirmier. Cependant ces études proposent peu ’interventions spécifiques pour guider le personnel soignant dans cette démarche.

Abstract

Details

Actions

Preview