Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : l’enfant gravement malade en fin de vie peut bénéficier de soins palliatifs. Cette prestation de soins tend à se développer ces dernières années : à l’approche de sa mort, les parents et l’enfant évoluent avec des représentations et des besoins différents. Objectifs : investiguer les bénéfices de la communication autour de la mort et les besoins des parents et des enfants confrontés à la fin de vie en soins palliatifs pédiatriques. Méthode : la recherche d’articles, qui a nécessité plusieurs essais, a permis d’en retenir six. Ces articles témoignent d’une grande hétérogénéité et variabilité des participants, des situations et des types de recherches : quantitatives, qualitatives et mixtes. Ils proviennent de revues spécifiques à la pédiatrie, aux soins infirmiers en pédiatrie ou aux soins palliatifs. Résultats : lorsque l’enfant est conscient de sa propre mort et que le personnel est clair et authentique, la communication autour de la mort est favorisée et est bénéfique pour ceux qui l’ont expérimenté. La qualité des soins est favorisée par une bonne relation entre parents, soignants et enfant et permet de diminuer l’incertitude, de l’anxiété, de la frustration, cependant, l’accès aux soins n’est pas égal suivant le type de maladie. Conclusion : aborder ce sujet difficile diminue l’anxiété, le stress, et amène les parents à ne pas avoir de regrets face aux derniers instants de relation avec l’enfant. L’infirmière doit aider les parents à répondre aux besoins et désirs de l’enfant mourant. Il n’existe pas de modèle type pour parler de la mort, il s’agit essentiellement d’être soi-même, authentique dans chaque situation.

Abstract

Details

Actions

Preview