Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction : En Suisse, entre 2006 et 2010, 175 nouveaux cas de cancer chez les enfants sont répertoriés. A l’heure actuelle, le nombre de cancer chez l’enfant est en nette diminution. Malgré cela, le cancer persiste et aujourd’hui encore, bien nombre d’enfants sont atteints de cette maladie chronique. Les technologies de plus en plus pointues guérissent certes un bon nombre de cancer, mais la douleur que le cancer provoque reste tout aussi intense. Il existe aujourd’hui de nombreux moyens afin de pallier à celle-ci, mais encore faut-il choisir le bon traitement, sur la bonne personne. Les infirmières vont intervenir sur ce dernier aspect, car souvent au chevet de l’enfant, elle sera dans la capacité de voir cette douleur et de tenter de la pallier. Objectif : Le but de ce travail est d’identifier si les infirmières peuvent soulager la douleur par des moyens non pharmacologiques, telles que thérapies alternatives et complémentaires. Méthode : Une recherche sur les bases de données CINAHL et PubMed a permis la sélection de sept articles en anglais, datant de 1999 à 2010. Résultats : Les résultats montrent de manière significative une diminution de la douleur chez ces enfants par des thérapies complémentaires. Conclusion : Le rôle infirmier n’est pas explicite dans les études sélectionnées, mais l’infirmière reste néanmoins un pilier dans la prise en charge de la douleur chez l’enfant. C’est pourquoi, d’autres études, issus de la discipline infirmière devraient être menées.

Abstract

Details

Actions

Preview