Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction : La lombalgie chronique est la pathologie musculosquelettique la plus fréquente et la plus incapacitante. Elle appelle une compréhension biopsychosociale et une prise en charge multidisciplinaire. Parmi les recommandations, il est primordial de rester actif. La marche, comme moyen simple, sécuritaire et global de pratiquer l’activité physique, pourrait être un traitement pertinent de la lombalgie chronique. Objectif : Réaliser une revue narrative évaluant les effets de la marche sur l’incapacité fonctionnelle, la douleur, et les comportements d’appréhension/d’évitement liés à la peur chez des patients souffrant de lombalgie chronique. Méthodologie : Les bases de données PubMed, Cinahl, Cochrane, PEDRo et Kinedoc ont été interrogées entre septembre 2014 et février 2015. Ces recherches ont été complétées par une recherche manuelle. La sélection des études est basée sur des critères d’inclusion et d’exclusion. Résultats : Sept essais randomisés contrôlés ont été sélectionnés, incluant 830 patients au total. La marche diminue globalement la douleur et l’incapacité fonctionnelle. Cinq études sur sept rapportent une efficacité comparable aux groupes contrôles. Les comportements d’appréhension / d’évitement liés à la peur ne s’améliorent que dans une étude sur quatre. Conclusion : Les résultats post traitement et lors des suivis montrent que la marche est aussi efficace pour réduire la douleur et l’incapacité fonctionnelle que la physiothérapie conventionnelle, les exercices ou l’enseignement au patient / le conseil de rester actif. Des recherches futures sont nécessaires pour déterminer quelle population lombalgique est susceptible de répondre favorablement à la marche et quelles sont les modalités les plus adéquates.
Introduction: Chronic low back pain (CLBP) is the most common and most incapacitating musculoskeletal pathology. It calls a bio psychosocial comprehension a multidisciplinary care. Among other guidelines, staying active is essential. Walking, as an easy, safe and global mean to practise physical activity could be a relevant treatment of CLPB. Objective : To complete a narrative review evaluating the effects of walking on functionnal disability, pain and fear avoidance beliefs in CLPB patients. Methodology : Searches were conducted on PubMed, Cinahl, Cochrane, PEDRo and Kinedoc databases between September 2014 and February 2015. These searches were completed by a manual search. Selection of studies was based on inclusion and exclusion criteria. Results : 7 randomised controlled trials were selected, amounting to 830 patients in total. Walking diminishes overall pain and functional disability. Five studies out of seven find a similar efficacy to control groups. Fear avoidance beliefs improve only in one study out of four. Conclusion : Post treatment and follow-up results show that walking is just as effective in lowering pain and functional disability than conventional physical therapy, exercises or education / stay active advice. Further searches are needed to find out which LBP population is likely to respond favorably to walking and which are the most adequate terms.

Abstract

Details

Actions

Preview