Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

L’objectif de cette étude est d’investiguer l’effet du rayonnement diffusé sur la résolution spatiale en radiodiagnostic, sur un appareil numérique à conversion directe. Nous avons imagé des plaques de poly méthacrylate de méthyle selon la méthode du beam-stop pour quantifier le rayonnement diffusé au travers du rapport S/P. Les paramètres d’acquisition ont été choisis de manière à se rapprocher des conditions cliniques. La tension, l’épaisseur et la taille de champ sont les trois paramètres que nous avons fait varier pour ces mesures. La résolution spatiale a été évaluée dans des conditions identiques à l’aide d’une mire de résolution. D’après notre étude, la tension n’a pas d’influence sur le rapport S/P (écart relatif à la moyenne toujours inférieur ou égal à 10%). Par contre, le rapport S/P augmente avec la taille de champ et l’épaisseur (facteur 6 entre 5 et 25cm, avec champ de 15cm*15cm). La résolution spatiale est influencée par les trois paramètres. L’influence de la tension et de la taille de champ est plus marquée lorsque l’épaisseur de matière augmente. En corrélant les résultats de ces deux études, nous observons que plus le rapport S/P augmente, plus la résolution spatiale diminue. En conclusion, il est essentiel d’optimiser la taille de champ et de diminuer l’épaisseur de la structure explorée pour réduire le diffusé mais également pour améliorer la résolution spatiale. De plus, notre étude du rapport S/P nous permet d’estimer le rapport S/P pour toutes les tailles de champ (268 à 1600 cm2) et épaisseurs (5 à 25 cm).

Abstract

Details

Actions

Preview