Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Problématique : La schizophrénie est une maladie psychiatrique se caractérisant par une perte de contact du sujet avec la réalité. Le traitement médicamenteux de la schizophrénie consiste en la prescription d’antipsychotiques. Il est constaté que de nombreux patients ne sont pas adhérents à ces médicaments. Or, cette non-adhérence est l’une des causes pouvant amener à des rechutes et à des réhospitalisations du patient et donc à une baisse de la qualité de vie. Ce travail traite des interventions infirmières qui visent à améliorer l’adhérence aux antipsychotiques chez les personnes souffrant de schizophrénie. Le cadre théorique de Cheryl Cox permet d’appuyer l’importance de la relation patientsoignant et la prise en considération des caractéristiques propres au patient ayant une influence sur les résultats de santé. Méthode : une recension narrative à partie des bases de données CINHAL et Pub Med a permis de sélectionner 10 articles. Résultats : Les résultats exposent différentes interventions spécifiques fournies par des infirmières en santé mentale. Elles comprennent l’éducation à la famille et au patient, des thérapies de type motivationnel et/ou cognitivo-comportemental, orientée sur le système de soins ou basées sur des appels téléphoniques. Cinq se sont révélées probantes. Conclusions : La relation qu’implique la mise en place de ces interventions est influencée par les caractéristiques des patients. Les recommandations mises en avant concernent la mise en place de plusieurs interventions au lieu d’une seule.

Details

Actions

Preview