Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : les soins engendrent de la détresse et de la douleur chez les enfants, ce qui peut avoir des conséquences pour les soins futurs. Il est nécessaire de trouver des interventions telles que la distraction et d’y inclure les parents afin de diminuer la détresse. Objectif : identifier l’influence de la distraction dispensée par les parents sur la détresse reliée à la douleur lors d’un soin invasif chez les enfants en bas âge. Méthode : deux bases de données ont été consultées : CINAHL et PubMed. Six articles quantitatifs ont été sélectionnés en regard des critères d’inclusion et d’exclusion. Ils ont été analysés à l’aide de la grille de Fortin adaptée et synthétisés sous forme de tableaux. Les résultats ont été comparés et structurés en utilisant le modèle de McGill. Résultats : la distraction s’est avérée efficace principalement avant et après le soin ; ce qui suppose que le niveau de détresse est trop élevé durant le soin pour que l’enfant soit réceptif. La proximité entre le parent et l’enfant semble avoir plus d’importance que l’agent de distraction. Conclusion : l’efficacité de la distraction varie en fonction de nombreux facteurs comme l’âge de l’enfant et la nature du soin ; d’autres études sont nécessaires afin de déterminer la réelle efficacité de la distraction.

Details

Actions

Preview