Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Problématique : La douleur iatrogène ressentie de façon récurrente par les enfants peut avoir des conséquences sur la mémorisation. La manière dont ils se souviennent des procédures médicales douloureuses affecte leur expérience de douleur et de détresse durant les procédures futures. Une prise en charge globale de la douleur, intégrant les aspects physiques, psycho spirituels, socio-culturels, environnementaux est nécessaire au vu de sa nature multidimensionnelle. But : L’objectif de ce travail vise à évaluer l’efficacité de la distraction dans la diminution de douleur lors d’une prise de sang ou la pose d’un cathéter veineux périphérique chez les enfants de deux à douze ans. Méthodologie : La recherche d’articles scientifiques a été effectuée sur les bases de données CINAHL et PubMed. Les critères d’inclusion et d’exclusion ont permis d’affiner les résultats et ainsi sélectionner sept études quantitatives. Résultats : Les études analysées ont démontré l’efficacité de plusieurs méthodes de distraction dans la diminution de la douleur procédurale, de la détresse, de la peur et de l’anxiété. Un seul article utilise la distraction couplée au positionnement parental et prouve l'effet positif de cette intervention multimodale. Discussion : Les concepts émergeant des résultats comprennent la détresse, le positionnement parental et les outils d’évaluation ; les infirmières doivent en tenir compte lors des interventions. Les méthodes de distraction se caractérisent par leur facilité et leur rapidité d’exécution ainsi que par leur faible coût.

Details

Actions

Preview