Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

En 2008, 7,5% des bébés nés en Suisse étaient prématurés, entraînant des conséquences sur leur santé, leur développement et sur l’attachement parents-nouveau-nés, en raison de l’éloignement physique, du traumatisme vécu par les parents et de la capacité diminuée du nourrisson à interagir. Ces troubles entraînent des conséquences, entre autres sur l’image de soi et sur l’apprentissage relationnel. Les auteurs analyseront la capacité du massage à promouvoir le lien d’attachement en regard des concepts du toucher thérapeutique et de l’attachement. Des articles scientifiques ont été sélectionnés, grâce à des descripteurs, dans les bases de données CINAHL et PubMed. Ceux-ci portent sur des interventions utilisant le toucher en post-partum pour favoriser l’attachement ou l’interaction parents-nouveau-nés. La population à l’étude représente les dyades mères-nouveau-nés. Les auteurs ont synthétisé les résultats des études sélectionnées selon les prérequis de l’attachement, ses attributs (proximité, réciprocité et engagement), ainsi que ses conséquences. Le peau-à-peau comme le massage améliorent l’interaction entre les prématurés et leurs parents, il adoucit l’intrusion maternelle et il encourage l’implication sociale du nourrisson, et le peau-à-peau améliore la santé mentale des parents et le développement cognitif des prématurés, confortant ainsi l’attachement. Bien que la diversité des études quant à l’intervention, au phénomène étudié et à l’âge gestationnel représentent une limite importante, les résultats montrent que le massage et le peau-à-peau contrebalancent certains phénomènes qui entravent l’attachement chez le prématuré et améliorent les différents attributs de l’attachement. Les méthodes présentées laissent ainsi supposer qu’elles sont favorables à la promotion de l’attachement en néonatologie.

Details

Actions

Preview