Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : Les personnes atteintes de schizophrénie (PAS) sont victimes de stigmatisation dans le monde entier à causes des différentes représentations sur cette maladie. Objectif : Identifier l’impact de cette stigmatisation sur la qualité de vies des PAS, ainsi que les stratégies interventionnelles transposables sur les PAS en Afrique subsaharienne. Méthode : Six articles primaires ont été sélectionnés à partir des bases de données bibliographiques CINAHL et Pubmed. Il s’agit d’articles en anglais ayant moins de 15 ans. La lecture critique a permis de déterminer et de comparer les résultats, qui ont ensuite été analysés afin de déboucher sur une discussion. Résultats : Ces articles soulignaient l’impact de la stigmatisation sur les PAS; parmi ceux-ci, cinq ont proposé des interventions. Un article expose les éléments qui influencent le rétablissement, soit les facilitateurs et obstacles personnels et environnementaux. Les résultats indiquent surtout les effets de l’auto-stigmatisation qui est une conséquence de la stigmatisation et qui a été identifiée comme le principal prédicteur de suicide chez les PAS. Sept interventions ont été extraites, parmi lesquelles cinq sont transposables, une dépend de la volonté des infirmières subsahariennes, et l’autre de la volonté des patients. Les résultats et interventions obtenus sont discutés à la lumière du cadre conceptuel de Leininger. Conclusions : L’approche infirmière transculturelle permettra le transfert de connaissances vers la population subsaharienne. Pour ce qui est de l’enseignement, l’infirmière devrait être plus axée sur le développement personnel et communautaire face à la gestion de la schizophrénie par des stratégies éducatives structurées et adaptées.

Abstract

Details

Actions

Preview