Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Introduction : La sclérose en plaques (SEP) est la maladie neurologique la plus répandue à l’âge adulte. Les troubles vésico-sphinctériens (TVS) touchent plus de la moitié des patients et prennent une part importante de responsabilité dans l’abaissement de la qualité de vie (QdV) de cette population. L’objectif de cette revue systématique est d’évaluer les effets de la prise en charge physiothérapeutique sur la QdV des patients atteints de la SEP et présentant des TVS. Méthodologie : La recherche documentaire a été menée entre octobre 2013 et janvier 2014 sur les bases de données PubMed, CINHAL, PEDro et Embase. Les articles sélectionnés devaient s’intéresser en première intention à la SEP et aux TVS. Ils devaient tous inclure au moins un questionnaire évaluant la QdV. Résultats : 6 articles, de différents types de devis, ont été sélectionnés. 5 variétés de traitements ont été évalués : le renforcement du plancher pelvien (RPP), le biofeedback, l’électrostimulation neuromusculaire (ENM), la stimulation percutanée (SPNTP) ou transcutanée (STNTP) du nerf tibial postérieur. Les résultats sont en faveur de la combinaison de RPP, de biofeedback et d’ENM ainsi que de la SPTNP. Discussion : Les résultats démontrent des effets positifs des traitements physiothérapeutiques. La physiothérapie serait une alternative intéressante pour les prises en charge classiques des TVS chez des patients ayant la SEP. Conclusion : L’association de RPP et de biofeedback ou de RPP, biofeedback et d’ENM améliore de manière significative la QdV. L’ajout de l’ENM apporte de meilleurs bénéfices en termes de maintien et d’efficacité. La SPNTP est également significativement favorable.

Abstract

Details

Actions

Preview