Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : En Suisse, près d’un tiers des personnes âgées sont atteintes de dépression, souvent sous sa forme légère. L’infirmière joue un rôle important dans la prévention et l’usage d’approches nonpharmacologiques, comme la réminiscence. Ces approches ont pour but d’améliorer la santé psychique et, de ce fait, la qualité de vie. Objectif : L’objectif de cette revue de littérature est d’identifier si l’utilisation de la réminiscence par l’infirmière, dans cette population, a un impact positif dans le recouvrement ou l’amélioration de la santé psychique. Méthodes : Sept articles ont été retenus, dans CINHAL et PUBMED, traitant de la réminiscence structurée ou de la thérapie de rétrospective de vie - individuelle ou en groupe – utilisant la parole uniquement. Les études ont ensuite été analysées au travers des concepts centraux du cadre théorique de la Story Theory de Liehr & Smith. Résultats : L’ensemble des résultats des articles analysés montrent que la réminiscence apporte des bienfaits chez la personne âgée, en particulier chez les femmes. Un état de mieux-être, par une réduction des symptômes dépressifs principalement, apparaît dans les milieux de soins où les études ont été menées (maison de retraite, soins à domicile, ambulatoire) quelles que soient les modalités de l’intervention (format individuel ou groupe, durée et nombre de séances, protocole). Discussion : Les résultats permettent de réfléchir à la place de l’infirmière dans cette démarche et de façon plus large dans d’autres approches biographiques tels que le recueil d’histoire de vie.

Abstract

Details

Actions

Preview