Files

Action Filename Size Access Description License
Show more files...

Abstract

Contexte : L’augmentation du vieillissement de la population et l’accroissement de la prévalence des démences, contraint les hôpitaux à s’adapter. Ces patients demandent une charge de travail supplémentaire à l’équipe soignante à cause de leur état cognitif. Les infirmières rencontrent beaucoup de difficultés à évaluer la douleur chez ces patients. Objectifs : Le but de ce travail est de comparer les échelles d’hétéroévaluations utilisées dans les soins aigus et d'identifier les barrières rencontrées par les infirmières lors de la prise en charge de patients atteints de démence et dyscommunicants. Méthode : La recherche d’articles a été effectuée dans les bases de données CINHAL et PUBMED. Ils ont été mis en lien avec la théorie de la gestion des symptômes. Résultats : Les échelles les plus adaptées pour évaluer la douleur dans des services de soins aigus sont Algoplus et PAINAD. Les principales barrières rencontrées par les infirmières lors de la prise en charge de ces patients sont : la difficulté d’évaluer la douleur liée aux troubles cognitifs, la difficulté de donner des soins et des médicaments à cause de la confusion, les craintes liées aux effets secondaires des médicaments et le manque de temps. Discussion : Les infirmières devraient suivre une formation sur la douleur pour connaitre les traitements efficaces, leurs effets et les outils d’évaluation appropriés. Ces échelles permettent un suivi plus précis de la douleur. Une bonne gestion de la douleur a un impact positif sur le patient, les soignants et l’institution.

Abstract

Details

Actions

Preview